Le Verre à tout faire

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la fabrication, la commercialisation et l’utilisation du verre destiné à la construction connaissent des mutations importantes dont l’architecture moderne – qu’elle soit Art nouveau, régionaliste, Art déco ou de style international – profite autant qu’elle contribue à les stimuler. Un verre moderne, à tout faire : des fermetures de baies, bien sûr, mais aussi des murs, des sols, des voûtes, des coupoles, etc., alimentant l’utopie de la maison de verre qui obsède   la deuxième moitié du XIXe siècle. Son histoire reste toutefois en grande partie à écrire, car si quelques produits ont été mis en lumière, tels la brique Falconnier, le béton armé translucide système Joachim, le Glasbeton système Keppler et la brique Nevada de Saint-Gobain, les matériaux et leur application demeurent presque entièrement inconnus.

Dans le cadre de l’exposition Un rêve d’architecte. La brique de verre Falconnier,  ce colloque, organisé en commun par l’Université de Lausanne (Pr Dave Lüthi, section d’histoire de l’art), le Château de Nyon (MA Aline Jeandrevin, commissaire scientifique de l’exposition; Vincent Lieber, conservateur du Château de Nyon) et le Vitrocentre Romont (Dr Sophie Wolf et Dr Stefan Trümpler), cherche à appréhender ces techniques dans leur contexte historique.

Trois axes sont envisagés:

  • les nouvelles techniques du verre au tournant du siècle ;
  • le verre en lien avec les nouveaux matériaux (notamment le béton armé);
  • la restauration et conservation de ces artefacts, un siècle plus tard.

Le colloque a lieu au Château de Nyon, salle de réception Nombre de places limité. Inscription auprès de Frédéric Seiler (frederic.seiler@unil.ch) d’ici au 15 octobre 2018.

www.unil.ch/patrimoine www.vitrocentre.ch www.chateaudenyon.ch

Depuis la gare, suivre :

Rue de la Gare / Grand-Rue / Place du Château (7 min)

Le verre dans l’architecture tertiaire à Paris à la fin du XIXe siècle, entre

Photo © Château de Nyon/Régis Colombo

invention formelle et tradition technique.

17:30         visite du Château de Nyon (Vincent Lieber) 18:15                  fin de la première journée


Vendredi 2 novembre

13:30         accueil des participant-e-s

14:00         Vincent Lieber & Aline Jeandrevin: ouverture du colloque

14:15         Dave Lüthi: Topographie du verre dans la maison du début      du          XXe siècle

14:55         Guy Lambert: Composer la façade « d’une seule grande fenêtre»?

Le verre dans l’architecture tertiaire à Paris à la fin du XIXe siècle, entre invention formelle et tradition technique.

15:35         pause café

16:00         Jean-François Cabestan: La brique de verre Falconnier à Paris : généalogie et cas d’expérimentation.

16:40         Anne-Laure Carré: Hygiénisme et offre de produits verriers : « De l’air, de la lumière, voilà le but à poursuivre».

17:30         visite du Château de Nyon (Vincent Lieber)

18:15                  fin de la première journée

Samedi 3 novembre

9:30           Jean-Baptiste Minnaert: Henri Sauvage (1873-1932) au 7, rue de Trétaigne à Paris, 1903-1904. Brique de verre, béton armé et rationalisme démonstratif.

10:10         Giulia  Marino:  Conservation,  restitution,  réinterprétation.  Quelle  stratégie de restauration pour les pans translucides Falconnier du « 25 bis, rue Franklin»?

10:50         pause café

11:15         Nicolas Chachereau: Des pierres, du verre et des brevets. Les ressorts de l’usage des brevets dans la construction au tournant du XXe siècle.

11:55         Sophie Wolf & Stefan Trümpler: Les Steinsprossenfenster ou « fenêtres de pierre» de Richard A. Nüscheler.

12:35         repas

14:15         Marie-Jeanne Dumont: Briques et pavés de verre de l’entre-deux- guerres : un patrimoine méconnu.

14:55         Yassine Kébir: « De la mise en plomb à la mise en béton»: Réflexion sur les applications du béton translucide dans les églises du XXe siècle.

15:40         pause

16:00         visite de l’exposition Un rêve d’architecte. La brique de verre Falconnier

(Aline Jeandrevin) 17:30                   fin du colloque

VISITE GUIDEE du Site de CHANGINS samedi 6 octobre 2018

Nous vous proposons de visiter ensemble le site de Changins sous la conduite de M. Serge Hautier, professeur de microbiologie des vins selon le programme suivant :

09H45 Rendez-vous sur place à l’Ecole d’Ingénieurs de Changins, places de parc à disposition

10H00  Visite guidée du site, de l’école / fondation, aspects historiques,

les différentes formations, visite du bâtiment, des laboratoires et de la cave,

quelques explications sur la vigne et le vin

12h00  Dégustation offerte par Changins.

 

Le prix de cette journée est fixé à CHF 10.00 par personne, à payer sur place.

 Prière de vous inscrire avant le 15 septembre. Le nombre de participants est limité à 25 personnes ; les membres de PN auront la priorité.

Bulletin d’inscription – Changins sortie 6 octobre 2018

Visite guidée à Carouge/GE le 29 septembre 2018

Nous vous proposons de visiter ensemble Carouge, la ville sarde construite au XVIIIe  siècle pour concurrencer Genève et qui a trouvé une place spéciale dans le cœur des habitants de notre région.

09H00 Rendez-vous Place Perdtemps côté Salle Communale pour organiser les voitures avant le départ pour Carouge.

10H00  RV à Carouge avec Madame Gianna Loredan, reconnue pour l’amour qu’elle met à faire découvrir sa ville. La visite débutera par une vue plongeante sur Carouge avant une balade guidée à travers ses rues, son marché et quelques cours privées si caractéristiques de l’habitat local.

12H00 Repas en commun

14H00  Visite du Temple et de l’Eglise avec Monsieur Jean-Marie Marquis et Madame Loredan.

Le prix de cette journée est fixé à CHF 50.00 à verser sur le compte

CCP 12-8591-0 ou par ebanking

IBAN CH67 0900 0000 1200 8591 0,

après confirmation de l’inscription par email ou réception d’un BVR.

Prière de vous inscrire avant le 15 septembre. Le nombre de participants est limité à 20 personnes ; les membres de PN auront la priorité.

Bulletin d’inscription -Sortie à Carouge/GE le 29 septembre 2018

Hôtel Beau-Rivage – écroulement partiel

Ce matin, 28 juin, à 11 :30 une partie du mur Sud (coté Genève) de l’hôtel s’est écroulé spontanément, les débris toimbant dans le chantier, sans faire de blessées, mais affaiblissant la structure.

La circulation a été interrompue et un immeuble contigu évacué par prudence.